17° CONGRÈS DE L’IIS – 2018

XVII° CONGRÈS
DE L’INSTITUT INTERNATIONAL  DE SOCIOCRITIQUE (IIS)

THEMATIQUE: LA REPRÉSENTATION

Montpellier (France) – 20-22  juin 2018

INSTITUT INTERNATIONAL DE SOCIOCRITIQUE

IRIEC- INSTITUT DE RECHERCHES EN ÉTUDES CULTURELLES
UNIVERSITÉ PAUL-VALÉRY MONTPELLIER 3 (FRANCE)

IRIEC_logo_pt

Appel à communication

L’Institut de Recherches en Études Culturelles de l’Université Paul-Valéry- Montpellier III (IRIEC, EA740) et l’Institut International de Sociocritique (IIS) organisent les 20, 21 et 22 juin 2018 le XVIIe Congrès de l’Institut International de Sociocritique. Les travaux porteront sur la notion de représentation.

La Représentation / Le mot et la chose

La problématique de la représentation est au centre des champs disciplinaires de toutes les sciences humaines et sociales, de façon le plus souvent implicite, et cette omniprésence nous fait parfois oublier qu’il s’agit d’une notion dont la définition, le statut et la fonction sont soumis aux fluctuations de l’Histoire. Il s’agira donc d’examiner comment cette évolution est repérable dans le cadre des dispositifs théoriques et méthodologiques mis en place par la sociocritique. Ce qui nous intéresse en effet c’est l’écart entre ce que cette notion a pu recouvrir au fil du temps et ce qu’elle recouvre de nos jours ainsi que l’explication qu’on peut donner de ces écarts ou de ces ruptures éventuelles.

Quelques points de ruptures – Quelques repères dans cette évolution :

1. À l’époque classique, le changement d’épistémès (organisées autour de la ressemblance / autour de la différence) analysé par Michel Foucault, dans Les mots et les choses;

2. Au début du XXe siècle, l’irruption du non-figuratif qui transcrit la radicale remise en cause de ce que l’on entend jusque là par vision [vision vs perception] (Edmond Cros, « El campo cultural de la segunda mitad del siglo XIX (Freud, Saussure, Poética, Pintura abstracta) y su articulación con la Historia», 2010, https://www.sociocritique.fr/?El-campo-cultural-de-la-segunda-mitad-del-… );

3. On pourra convoquer le rôle de la représentation, chez Freud, dans l’accès au langage, et plus tard, chez Lacan dans sa conception des trois ordres (le réel, la réalité et le symbolique) ; chez Castoriadis, dans sa conception de l’imaginaire social (L’Institution imaginaire de la société, Paris, Seuil, 1975 ; Pierre Popovic, Imaginaire social et folie littéraire. Le Second Empire de Paulin Gagne, Presses de l’Université de Montréal, Collection Socius, 2008);

4. On s’interrogera aussi opportunément sur les apports des Etudes culturelles et de l’Histoire culturelle à l’histoire des représentations et plus encore à la prise en compte des représentations des acteurs dans l’analyse des faits de culture ( Roger Chartier, « Le monde comme représentation» in: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 44ᵉ année, N. 6, 1989. pp. 1505-1520);

5. À l’époque du virtuel, on s’interrogera sur son statut
– dans les discours politiques, publicitaires, télévisuels (Jesus Requena, El discurso televisivo: espectáculo de la posmodernidad, Madrid, Cátedra, 1992),
– dans les nouveaux modes de communication sur l’internet (Pablo Marín Escudero, Fausto en la nube. Sociocrítica del capitalismo tecnomágico, Madrid, Verbum, 2016, https://www.sociocritique.fr/?MARIN-ESCUDERO-Pablo-2016-Fausto-en-la-nub… ),
– ou encore dans la nouvelle économie psychique qu’évoque Annie Bussière en se référant entre autres à Melman (« La crise du symbolique et la nouvelle économie psychique », https://www.sociocritique.fr/?La-crise-du-symbolique-et-la-nouvelle-econ…  ; Charles Melman, L’homme sans gravité, Paris, Denoël, folio essais, 2005).

Ces quelques références et repères, loin d’être exhaustifs, ne sont donnés que pour illustrer ce qui était dit plus haut du processus évolutif qui caractérise cette notion. Les communications aborderont soit la dimension épistémologique du questionnement, soit la façon dont la représentation fonctionne dans des textes, ou dans des documents historiques qui seront proposés à l’analyse dans cette perspective. Les débats permettront d’articuler les communications les unes avec les autres avant de faire l’objet d’une proposition de conclusion, en termes de bilan, lors de la dernière séance du Congrès.

O r g a n i s a t i o n   d u   C o n g r è s

P ré s i d e n t

Edmond Cros
(Univ. de Montpellier III, France)

Comité   scientifique   international

María Amoretti (Univ. de Costa Rica, San José) ; Annie Bussière (Univ. de Montpellier III, France) ; Patricia Campos Rodríguez (Univ. de Guanajuato, México) ;  Monique Carcaud-Macaire (Univ. de Montpellier III, France) ; Blanca Cárdenas Fernández (Instituto Mexicano de Investigaciones Cinematográficas y Humanidades, Morelia, México) ;  Antonio Chicharro Chamorro  (Universidad de Granada, España)  Jeanne-Marie Clerc (Univ. Montpellier III, France)  Augusto Escobar (Univ. de Montreal, Canada) ; Carlos Fregoso Gennis  (Univ. de Guadalajara, México)  Alana Gómez Gray  (Universidad de Guadalajara, México)  Anthony Glinoer  (Univ. de Sherbrooke, Canada) ; Francisco Linares Alés (Universidad de Granada, España) ; Antonio Gómez Moriana (Univ. Simon Fraser, Vancouver, Canada) ; Jesús González Requena (Univ. Complutense de Madrid) ;Mª Ángeles Hermosilla Álvarez (Univ. de Córdoba, Espagne) ; Théophile Koui (Univ. d’Abiddjan, Côte d’Ivoire) ;  Karolina Kumor (Univ. de Varsovia, Pologne) ; Mirko Lampis (Universidad Constantino el Filósofo de Nitra, Slovaquie) ; Felipe Macías Gloria (Univ. de Guanajuato, México) ; Daniel Meyran (Univ. de Perpignan, France) ; Katarzyna Moszczyńska-Dürst (Univ. de Varsovia, Pologne) ; Zulma Palermo (Univ. Salta, Argentine) ; Genara Pulido Tirado (Univ. de Jaén, Espagne) ; Jeanne Raimond (Univ. de Nîmes, France) ; Eduardo A. Salas Romo (Univ. de Jaén, Espagne) ;  María Guadalupe Sánchez Robles (Univ. de Guadalajara, México) ; Antonio Sánchez Trigueros (Univ. de Granada, Espagne) ; José R. Valles Calatrava (Univ. Almería, Espagne) ; Manuel Ángel Vázquez Medel (Univ. de Séville, Espagne).

Comité organisateur

Responsable :

Catherine Berthet-Cahuzac (Iriec – Univ. de Montpellier III, France)

Comité :

Michel Boeglin (Iriec – Univ. de Montpellier III, France) ; Magali Dumousseau-Lesquer  (Univ. d’Avignon, France) ; Aude Plagnard (Iriec – Univ. de Montpellier III, France) ; Stéphanie Mateu  (Iriec – Univ. de Montpellier III, France) ; Michele Frau Ardon  (Iriec – Univ. de Montpellier III, France) ;  Christine Saadat (Iriec – Univ. de Montpellier III, France) ; Valerie Arrault  (Univ. de Montpellier III, France)

C o m m u n i c a t i o n s

Les personnes désirant participer au XVII° CONGRES DE L’INSTITUT INTERNATIONAL DE SOCIOCRITIQUE devront envoyer avant le 31 décembre 2017 le titre et le résumé de leur communication (10 lignes maximum),  accompagné de l’imprimé relatif à l’inscription. Les envois se feront à l’adresse du congrès : sociocritique2018@gmail.com. Le comité organisateur  fera savoir son acceptation par voie électronique (e-mail).

Les articles retenus, après évaluation, seront l’objet d’une publication. Les normes de présentation seront communiquées ultérieurement.

La communication orale ne devra pas dépasser 20 minutes.

Les communications nécessitant un appui technique (power point, vidéoprojecteur…) doivent être signalées.
Les langues du congrès sont : le français, l’espagnol, le portugais et l’anglais.

I n s c r i p t i o n

Frais d’inscription

Les inscriptions sont ouvertes aux membres de l’I.I.S. et de l’IRIEC ainsi qu’à tous ceux intéressés par la problématique du congrès.
Le coût de l’inscription au Congrès est de 90 € si  inscription avant le 1° mai  2018 / 110 € passée cette date.
Pour les étudiants et les accompagnants, le coût de l’inscription est de 50 € si inscription avant le 1° mai  2018 / 70€ passée cette date.

L’inscription au congrès ne prévoit pas le repas de gala, pour lequel il faudra s’inscrire selon les informations qui seront données dans la deuxième circulaire.
Bulletin d’inscription
NOM, prénom : Institution : E-mail : Qualité :
☐ Participant
☐ Étudiant
☐Accompagnant
Titre de la communication :
Mots clés : Résumé  ( 10 lignes maximum) :

H é b e r g e m e n t
Les informations concernant les conditions d’hébergement seront transmises dans la 2ème circulaire, début 2018.

S i è g e   d u   C o n g r è s

IRIEC- Institut de Recherches en Études Culturelles, EA 740
UFR2-  Langues et cultures étrangères et régionales.
Université Paul Valéry
Route de Mende
F-34199 Montpellier Cedex 5 (France)

https://etudesculturelles.wordpress.com/ 

tél. bur. 00 33 4 67 14 24 34
C o n t a c t :  sociocritique2018@gmail.com